Ambulancier/Paramedic


Un ambulancier ou paramédic est un professionnel de santé paramédical qui a pour rôle la prise en charge et le transport de malades, de blessés ou de parturientes dans des véhicules de transport sanitaire adaptés pour des raisons de soins ou de diagnostic. Il administre si nécessaire les premiers soins seul ou assisté d'une équipe médicale.

Au Québec (Canada)

Le métier de paramédic

Le métier de technicien ambulancier est en constante évolution au Québec. Le titre d'emploi technicien ambulancier a été modifié pour celui de technicien ambulancier/paramédic en mars 2008 à la suite de la signature d'un nouveau contrat de travail entre les différents syndicats de techniciens ambulanciers/paramédics, les entreprises privés ou coopératives de services préhospitaliers, la Corporation d'Urgences-santé et le gouvernement du Québec. Toutefois, le terme largement utilisé pour désigner le technicien ambulancier/paramédic au Québec est tout simplement celui de PARAMÉDIC et cela, à l'image de ce qui se fait dans une grande partie de la communauté internationale pour désigner ces professionnels des soins médicaux d'urgence. Les tâches du paramédic québécois ont beaucoup évoluées depuis l'arrivée des 5 médicaments administrés par ceux-ci (Nitroglycérine, acide acétylsalicylique (AAS), Salbutamol, Épinephrine et Glucagon). Précédemment à l'arrivée des 5 médicaments, la défibrillation, la ventilation par Combitube (marque déposée) (appareil fabriqué pour les soins préhospitaliers) et l'implantation d'un moniteur défibrillateur semi-automatique (MDSA) plus performant ont été autant d'actes médicaux délégués au paramédic, à la fois par le Collège des médecins et par le ministère de la Santé et des Services Sociaux. Tous les protocoles de soins primaires pratiqués par les paramédics au Québec sont sous la supervision du directeur médical régional et autorisés par une table de coordonnateurs médicaux composée de médecins.

Deux possibilités existent actuellement pour obtenir la formation de paramédic au Québec. Ces formations de niveau collégial sont l'attestation d'études collégiale (AÉC) en technique ambulancière d'une durée de 945 heures et le diplôme d'études collégiales (DEC) en soins préhospitaliers d'urgence d'une durée de 3 ans, dont plus de 2000 heures de formation technique. Ces formations sont dispensées dans plusieurs établissements collégiaux au Québec.

Certaines conditions particulières peuvent êtres exigé par les établissements d’enseignements. Les conditions d’admissions sont généralement plus exigeantes en ce qui concerne l’AÉC. Les candidats à ce programme pourront être convoqués à des tests et/ou des entrevues et/ou des auditions qui se déroulent généralement dans le cégep concerné. Des frais reliés à ces tests sont parfois exigés. Les candidats à ce programme sont susceptibles d'avoir à subir un examen médical ou de recevoir des vaccins. (La diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la rougeole, la rubéole, les oreillons, la coqueluche, la varicelle et l’hépatite B. Possiblement subir une épreuve de tuberculose. Ainsi que la vaccination contre l’influenza pourrait être exigé.) Une classe 4A est requise pour conduire une ambulance.

La diversité du travail du paramédic au Québec

Depuis quelques années, il est possible pour le paramédic de diversifier son travail. Notamment, les soins préhospitaliers avancés sont maintenant possibles par les paramédics au Québec, comme cela se fait depuis de nombreuses années dans toutes les autres provinces canadiennes, ailleurs en Amérique du Nord et sur d'autres continents. Essentiellement, les soins avancés consistent à l'application de soins/actes médicaux jusqu'à récemment réservés aux médecins. Ces soins/actes sont encadrés par des protocoles stricts dont les normes ont été édictées par le Collège des médecins et doivent se faire sous supervision médicale directe. Jusqu'à présent, le seul endroit au Québec où sont dispensés ces soins avancés est Montréal, à la Corporation d'Urgences-santé.

De plus, plusieurs équipes spécialisées de paramédics ont vu le jour depuis un certain temps, notamment à Montréal. Équipes de paramédics à vélo (dans les grands centres urbains), équipes nautiques (en collaboration avec certain corps policier), lesquelles sont appelées à intervenir à des endroits difficile d'accès et lors d'événements majeurs tels que les festivals, les feux d'artifice ou autre, ou encore les groupes d'intervention médicale tactique (GIMT) dont le concept québécois a pris naissance à Montréal il y a un peu plus de 5 ans et dont d'autres services préhospitaliers ont depuis repris le concept pour l'implanter, peu à peu, ailleurs dans la province, particulièrement dans les grands centres urbains là où la demande le justifie. Ce dernier groupe, le GIMT, est constitué de paramédics entraînés et formés avec les services partenaires, policiers et pompiers. Le rôle du GIMT est d'intervenir lors de situations à hauts risques, notamment lors de personnes barricadées, de prise d'otage, de fusillade, de désordre social (manifestation ou émeute), d'acte ou d'incident à caractère terroriste ou lors de situation impliquant des matières dangereuses. Les membres du GIMT ne sont pas armés mais possèdent des équipements spéciaux appropriés à la situation pour laquelle ils sont appelés à intervenir. Le GIMT travaille toujours en support clinique aux partenaires policiers et pompiers.

Il existe également une équipe spécialisée à Montréal, à la Corporation d'Urgences-santé, laquelle se nomme Unité de soutien technique (UST). Cette équipe composée de paramédics intervient auprès de bénéficiaires à mobilité réduite, lors de soutien technique auprès des autres équipes de paramédics, lors de support aéromédical ou lorsque l'évacuation d'un bénéficiaire est complexe et nécessite des équipements particuliers pour une évacuation sécuritaire du bénéficiaire ainsi que pour assurer des méthodes de travail sécuritaires pour les paramédics, entre autres par une évaluation de structures par les membres de l'UST.

L'UST créée à Montréal a été la première unité du genre à faire son apparition au Canada.


Formation au Québec

AÉC Soins préhospitaliers d'urgence
(Attestation d'études collégiale)

Cégep de Baie-Comeau
Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue
Cégep de l'Outaouais
Cégep de Rivière-du-Loup
Cégep de Ste-Foy
Collège Ahuntsic
Collège Édouard-Montpetit
Collège Ellis - Campus Drummondville
Collège John Abbott
Collège Shawinigan

DEC Soins préhospitaliers d'urgence
(Diplôme d'études collégiales)

Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue
Cégep de l'Outaouais
Collège Ahuntsic
Collège John Abbott
Cégep de Saint-Hyacinthe
Campus Notre-Dame de Foy
Cégep de St-Hyacinthe



un compteur pour votre site





TOUTE REPRODUCTION EST INTERDITE
[Super Paramédic]
© Copyright
TOUS DROITS RÉSERVÉS
LES CRÉATIONS GENIWEB